· RESF 71

RESF 71
Réseau Education Sans Frontière de Saône-et-Loire

Recherche sur le site :
Accès direct
JSL : Solidarit ?. Le R ?seau ?ducation sans fronti ?res ?paule six familles en demande de r ?gularisation.

Article mis en ligne le 13 janvier 2011 par Webmaster  

Trouver une place aux réfugiés Une dizaine de membres du Réseau éducation sans frontières étaient réunis mardi soir pour faire le point sur une famille en demande de régularisation.

(JPG)

L’occasion d’annoncer la venue du groupe « Tekpaf », samedi. Photo C. R.

Une dizaine de membres du Réseau éducation sans frontières étaient réunis mardi soir pour faire le point sur une famille en demande de régularisation. L’occasion d’annoncer la venue du groupe « Tekpaf », samedi. Photo C. R.

Mardi, une dizaine de membres du Réseau éducation sans frontières se sont réunis pour évoquer l’avenir d’une famille azérie en demande de régularisation.

2008. À Montceau, le Réseau éducation sans frontières s’est formé il y a 3 ans et a accompagné une dizaine de familles. Missions. RESF aide les familles à se loger et à accomplir les démarches administratives de demande de régularisation.

Le regard plongé dans le vide, Ogtay patiente silencieusement durant la réunion mensuelle des membres du Réseau éducation sans frontières. Ce père de famille d’Azerbaïdjan est entouré de sa femme et ses deux filles aux yeux noirs pétillants. Victimes à plusieurs reprises de violences dans leur pays en raison de l’origine Russe de son épouse Zulfiya, la famille rejoint la France en mars 2009 pour y demander l’asile. Déboutée de sa demande par la Cour nationale du droit d’asile, la famille se voit dans l’obligation de quitter le centre d’accueil pour demandeurs d’asile (Cada) la semaine prochaine.

L’entraide pour dernier recours

« Les personnes ont dans ce cas un mois pour quitter la structure. À leur sortie, il n’y a plus que les réseaux associatifs pour les aider », explique Jacky Egloff, directeur du Cada Montceau .

Les membres du Réseau éducation sans frontières (RESF) ont ainsi pris le relais pour les soutenir dans leur demande de titre de séjour. « Nous nous débouillons pour leur trouver une place où loger le temps d’obtenir une réponse du préfet », explique le Réseau. La réponse de la préfecture sera déterminante, et les membres de RESF le savent. « Nous pouvons très bien recevoir une obligation de quitter le territoire français (OQTF) ». RESF enclencherait alors des actions plus visibles en « mobilisant la presse, l’opinion publique ».

En attente de réponse, la famille azérie subsiste grâce à l’énergie des membres du réseau. Diverses animations sont organisées pour glaner une réserve d’argent. Un concert est donné par « Tekpaf » samedi 15 janvier, au profit de RESF . Pour que reste sur le territoire cette famille « désireuse de s’intégrer, aux enfants motivés, malgré les blessures de leurs parents ».

Camille Roux

Publié le 13/01/2011


Sur le WEB : http://www.lejsl.com/
Ce site à reçu 278109 visites dont 33 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 126 visites.  Moyenne : 93 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs