· RESF 71

RESF 71
Réseau Education Sans Frontière de Saône-et-Loire

Recherche sur le site :
Accès direct
Le cercle de silence fait sa rentr ?e ? M ?con samedi 7 septembre 2013 !

Article mis en ligne le 4 septembre 2013 par Webmaster  

à Mâcon,

samedi 7 septembre 2013 de 11h à 12 h

Cercle de Silence

sur l’esplanade Lamartine, à côté du marché

Etat d’urgence : après un été très “chaud” où beaucoup d’entre nous se sont investis dans le suivi des familles sans papiers dormant dans la rue à Mâcon, à Cluny, à Chalon et dans tout le département, la rentrée est tout aussi difficile.

A Mâcon, l’expulsion manu militari il y a quelques jours d’une famille de 5 enfants installée au camping de Mâcon a encore fait monté la pression d’un cran.

La radicalisation des politiques d’accueil des migrants n’a jamais été aussi forte dans le département.

Plus que jamais notre mobilisation dans les cercles de silence est nécessaire, pour montrer notre totale désapprobation d’une politique migratoire qui a comme principale préoccupation le rejet massif des familles et des jeunes majeurs sans papiers, en dépit des droits humains élémentaires.

Monsieur le Préfet, Monsieur le Ministre, derrière les dossiers hâtivement traités, il y a des familles, des pères, des mères, des enfants !

à Mâcon,

samedi 7 septembre 2013 de 11h à 12 h

Cercle de Silence sur l’esplanade Lamartine, à côté du marché

en soutien aux ENFANTS scolarisés SANS PAPIERS et à leurs familles faisant l’objet de mesures d’expulsion

Plus que jamais, réaffirmons notre résistance contre la politique de stigmatisation

Dans toute la France, pas seulement dans notre département des familles sont expulsées ou menacées de l’être, en dépit du danger qu’elles encourent lors de leur retour au pays.

" Faut-il rappeler que les demandeurs d’asile fuient un pays où ils étaient en danger ?

Que bien souvent ces femmes, ces hommes, ces enfants y ont subi de graves violences, ont parfois vu périr des proches ? Qu’ils sont traumatisés ?

Ils viennent en France, pays qu’ils imaginent encore être celui des « droits de l’homme », demander refuge et protection. Et voilà donc comment la France les traite. Rajoutant de la violence à la violence déjà subie, des traumatismes aux traumatismes déjà endurés. Les traitant comme des délinquants, des « criminels ».

« Assignés à résidence », arrêtés au petit matin, enfermés dans des prisons pour étrangers, « jugés » de façon expéditive, au mépris de droits qui sont accordés à tous les autres « prévenus ». Puis expulsés. Nous ignorons ce que ces enfants et leurs parents ont déjà subi. Mais nous savons ce que la France leur a fait subir. En notre nom à tous. Et c’est intolérable. "

PROTESTONS PAR NOTRE CERCLE DE SILENCE,

Exigeons une société de l’égalité des Droits !

Cette action est ouverte à tou(te)s ;

il suffit de faire un pas pour nous rejoindre en silence et manifester ainsi son engagement.

Ce site à reçu 272161 visites dont 28 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 126 visites.  Moyenne : 88 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs