· RESF 71

RESF 71
Réseau Education Sans Frontière de Saône-et-Loire

Recherche sur le site :
Accès direct
? Lyc ?ens expuls ?s, lyc ?ens mobilis ?s ?
Sans-papiers . Venus d’ ?tablissements de l’Est parisien, des centaines de jeunes sont descendues dans la rue.

Article mis en ligne le 16 décembre 2006 par Webmaster  

Sur les marches de l’Opéra Bastille, plusieurs centaines de lycéens parisiens venus de Claude-Monnet, François-Villon, Auguste-Rodin, et de Joliot-Curie à Nanterre (92) ont répondu à l’appel de la coordination lycéenne, de l’UNEF (Union nationale des étudiants de France), de l’UNL (Union nationale lycéenne) et de la FIDL (Fédération indépendante et démocratique lycéenne) pour manifester contre les expulsions de lycéens et d’étudiants sans-papiers et de leurs familles. Ils réclament la régularisation de tous les sans-papiers.

Banderoles déployées, tam-tams déchaînés, la foule se passionne. Avec le beau temps, l’ambiance est festive. Mais dès que quelqu’un prend le mégaphone et scande un slogan antiSarkoziste, on sent des manifestants concernés, vraiment impliqués. Ils savent pourquoi ils sont là. Les expulsions de lycéens se sont multipliées ; une situation difficile à vivre au quotidien. Pour Marie, vingt-deux ans, future infirmière, la cause des sans-papiers est trop étroite pour sa colère : « Je manifeste contre les lois Sarkozy et contre Sarkozy lui-même. »

Dié, vingt-six ans, étudiant en théâtre d’origine malienne, explique : « Je m’occupe de sans-papiers réfugiés à la Main-d’oeuvre, à Saint Ouen. Depuis un mois et demi, trois familles vivent dans ce logement associatif. » Le jeune homme s’interroge sur la dure réalité vécue aujourd’hui par les Africains immigrés en France : « Mon père est arrivé dans les années soixante et a eu des papiers en 1980. Je me demande : aujourd’hui, aurait-il eu ses papiers ? J’en doute. »

A 14 h 30, un défilé se forme et prend la direction de la place de la République. Les jeunes, une grande majorité de lycéens, quelques étudiants, des représentants d’associations, sont de plus en plus nombreux. Le boulevard Beaumarchais résonne des slogans : « C’est pas les immigrés ! c’est pas les sans-papiers ! c’est Sar-ko-zy qu’il faut virer ! », « Qui sème la misère récolte la colère », « Sarko au Kärcher ! La jeunesse elle est vénère ! » Dix camions de police et des CRS sur les trottoirs encadrent étroitement la manifestation.

Ce soir, à partir de 18 h 15,

au pied du funiculaire

de Montmartre, 40 comités

de soutien aux sans-papiers du 18e arrondissement organisent un concert avec une chorale énorme. Vincent Delerm, Marie-George Buffet, Christophe Caresche, Bénabar... seront présents.

Fabrice Tournoux

Lu dans l’Huma...

Le forum Répondre à cet article (pas de message pour le moment)
Ce site à reçu 272429 visites dont 63 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 126 visites.  Moyenne : 86 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs