· RESF 71

RESF 71
Réseau Education Sans Frontière de Saône-et-Loire

Recherche sur le site :
Accès direct
Parrainage r ?publicain pour la jeune Anna Miezi !

Article mis en ligne le 24 février 2009 par Webmaster  


France 3 bourgogne du 21 février : vers la 4eme minute :

http://jt.france3.fr/

*******************************************************************

L’instant était solennel. Pour l’occasion Christophe Sirugue avait même ceint son écharpe tricolore de maire.

Mais l’ambiance était surtout à la fête hier après l’annonce de la bonne nouvelle : la toute récente régularisation de la situation d’Anna Miezi, la jeune congolaise arrivée à Chalon en 2006 et menacée d’expulsion vers la République Démocratique du Congo, son pays d’origine.

Le salon d’honneur de l’hôtel de ville était à peine assez grand pour accueillir tous les amis et toutes celles et tous ceux qui ont soutenu Anna Miezi et sa maman Matondo dans leur démarche, et plus particulièrement les membres de Réseau éducation sans frontières. Le maire de Chalon est devenu parrain de la petite Anna Miezi selon les lois de la République sous les applaudissements de toute l’assistance.

Cette cérémonie officielle se déroulait à la mairie, appelée également « maison commune » et qui est aussi devenue la maison de Mme Miezi et de sa fille, comme l’a souligné Christophe Sirugue. Un choix rempli de symboles, que n’a pas manqué d’énumérer le maire de Chalon. Le plus important d’entre eux étant le respect des valeurs de la République française : la liberté, l’égalité et la fraternité. « Mais il y a encore beaucoup à faire » a rappelé Christophe Sirugue en faisant allusion aux dossiers qui sont en souffrance.

« Anna et Matondo sont des exemples parmi tant d’autres de ce que vivent en France comme dans toute l’Europe des milliers de gens poussés sur les routes par la misère, la guerre, les mafias, les conflits politiques, les épurations ethniques en tous genres. » a fait observer Nicole Estevenon, de Réseau éducation sans frontières, heureuse de « les accueillir comme nos futures concitoyennes... Elles vont enfin pouvoir poser leurs valises et regarder ensemble sereinement vers l’avenir ».

Mais le « combat » n’est pas terminé : RESF va continuer à se mobiliser pour deux jeunes étudiants, sommés de quitter le territoire : Aboya, élève du lycée Mathias, et Ayoub, élève de l’IUT, et à soutenir jusqu’à la régularisation la famille Tadévocian, laquelle ne peut plus retourner en Arménie.

(JPG)

Après Anna Miezi c’est au tour de Christophe Sirugue de parapher le parrainage républicain

JSL G.H.Theulot

Les photos sur :


Sur le WEB : http://www.typomag.net/
Ce site à reçu 277809 visites dont 101 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 126 visites.  Moyenne : 92 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs