· RESF 71

RESF 71
Réseau Education Sans Frontière de Saône-et-Loire

Recherche sur le site :
Dans la même rubrique :
Publié le 28 mars 2007 par Webmaster
Publié le 8 octobre 2006 par Webmaster
Accès direct
Un probl ?me de fonds persiste : l’acc ?s ? tous les enfants, sans distinction ? l’aide octroy ?e par le CCAS de Digoin.

Article mis en ligne le 1er octobre 2007 par Webmaster  

RESF 71 assumera ses engagements

En co signant avec monsieur Castagna un document garantissant que tous les moyens seront recherchés pour assurer le financement de la cantine de Béni et Gracia, une militante de RESF 71 a permis au Maire de Digoin de trouver une porte de sortie qu’il juge honorable.

RESF 71, association loi 1901, est gestionnaire pour le Réseau éducation sans Frontières des sommes reçues et versées. L’Association existe au plan juridique. Le Réseau 30 organisations dont plusieurs ont l’habitude de venir en aide à TOUS les enfants en difficulté, quelque soit leur situation. Le Réseau n’a aucune existence juridique.

L’association, par l’intermédiaire légitime de son président, Marc Sage, et de son trésorier, Jean-Michel Labonne, se tient à la disposition de Monsieur CASTAGNA pour signer un document dont la valeur juridique sera plus solide que celui qu’il a signé samedi. Le Réseau fera comme il a l’habitude de le faire, les démarches auprès des organismes légitimes d’aide à l’enfance (conseil général, associations caritatives, etc.) pour aider Florence , qui n’a aucune ressources, à subvenir aux besoins de ses enfants et mener à bien le terme de sa grossesse.

L’association pourra compléter ces financements si nécessaire.

Un problème de fonds persiste : l’accès à tous les enfants, sans distinction à l’aide octroyée par le CCAS de Digoin, mais il n’appartient pas au seul Réseau de le résoudre.

En offrant cette « porte de sortie » à Monsieur le Maire, qui n’avait manifestement pas l’appui de la préfecture, le Réseau ne lui donne pas pour autant acte d’une quelconque générosité : Florence Mayuma n’avait aucune dette financière envers la mairie, et l’accès des enfants à la cantine, sous réserve qu’il y ait de la place, est de droit pour tous les élèves, ainsi qu’un ancien inspecteur d’académie l’a rappelé à Monsieur Castagna. Il souligne simplement le fait que tout enfant dont les parents ne peuvent pas payer (chômeurs, RMIstes, sur endettés, etc....) peuvent se voir refuser la cantine. Là encore le principe d’égalité est bafoué. Il appartient aux citoyens de Digoin de s’approprier ce problème..

RESF 71 ne souhaite pas entrer dans les polémiques locales qui ne correspondent pas à ses objectifs : la défense et le respect des droits des élèves dont les parents sont sans papiers.

Les militants du réseau dénonceront tout manquement aux lois protégeant les enfants, comme ils dénonceront et appelleront à désobéir aux lois contraire à leur conception de la dignité humaine. Ils resteront mobilisés pour la régularisation de Florence et des ses enfants.

Ce triste épisode illustre concrètement la phrase de Lucie Aubrac : « résister est un verbe qui se conjugue au présent » et prouve que la résistance, même symbolique, peut bousculer l’arbitraire.

CONTACT PRESSE :

jean michel labonne 06 89 11 33 70

Marc Sage : 06 81 20 02 41

Anne-Cécile Lumière

PS RESF71 tient à disposition de la presse (sans forcément d’accord pour la publication)

-  le courrier signé par notre militante

-  la lettre de l’inspecteur d’académie honoraire

Le forum  Répondre à cet article

Ce site à reçu 283183 visites dont 92 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 126 visites.  Moyenne : 93 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs