· RESF 71

RESF 71
Réseau Education Sans Frontière de Saône-et-Loire

Recherche sur le site :
Accès direct
communiqu ? envoy ? ? la presse sur une expulsion en cours ? M ?con, valid ?e par le pr ?fet de Sa ?ne-et-Loire.

Article mis en ligne le 1er mai 2010 par Webmaster  

Y.D, d’origine algérienne résidant à Mâcon a été arrêté jeudi matin à la gare de Perrache à Lyon. Il n’a commis aucun délit, mais il n’avait pas de papiers. Il a été conduit au Centre de Rétention Administrative de Lyon, son expulsion est imminente.

Y. est en France depuis 2002. Il s’est marié en 2008 à Mâcon avec une jeune femme en situation régulière. Ensemble, ils élèvent leur petite fille de 14 mois. Une délégation conduite par la présidente de l’Union Mâconnaise des Algériens, accompagnée par des élus du Conseil général et du Conseil Régional avait rencontré le préfet, pour obtenir une régularisation par la voie du regroupement familial sur place. La réponse avait été positive, mais sous condition de trouver une promesse d’embauche. Chose simple dans le contexte actuel de l’emploi, quand on est sans papiers, et qu’il faut garder la journée une petite fille de moins d’un an à l’époque car son épouse travaille !

La préfecture de Saône et Loire vient de donner son accord pour que la Préfecture du Rhône délivre un arrêté de reconduite à la frontière de M. YD. Elle porte toute la responsabilité de cette séparation d’un père d’avec sa fille et sa femme. Et qu’on ne nous dise pas qu’il lui suffit de faire une demande de regroupement familial depuis l’Algérie : on sait par expérience que cela n’aboutit jamais.

Le RESF 71 dénonce l’attitude indigne, inhumaine du préfet qui a sciemment déchiré une famille qui ne posait aucun problème, qui ne demandait qu’à vivre ensemble à Mâcon, sans rien coûter à la collectivité. Aujourd’hui une jeune maman est effondrée, sous le regard de sa petite fille qui a vu son papa aujourd’hui vendredi, enfermé derrière les grilles du centre de rétention et qui ne sait pas qu’elle risque de ne plus le revoir. Faut-il avoir recours à de tels procédés pour répondre à une politique du chiffre et du refus de la diversité ?

A 11h, samedi 1er mai, avant le cercle de silence qui se tient tous les premiers samedis du mois sur l’esplanade Lamartine à Mâcon, RESF dénoncera publiquement ces agissements.

RESF 71

Ce site à reçu 283183 visites dont 19 aujourd'hui.Maxi/24 h. : 126 visites.  Moyenne : 93 visites/jour.
Site réalisé sous SPIP d'après le squelette Durzy - 2006 - Plan du site - Espace Auteurs